3 AOÛT

Journée nationale viticulture

La route de la fertilité, l’expression des terroirs et des territoires

Vigne, couverts végétaux et agroforesterie : l’agroécologie au service de toutes les viticultures

Il est possible de produire plus, mieux, et plus durablement, en améliorant les milieux dont nous tirons les ressources, en les équilibrant et bien sûr sans les épuiser. Ni « productiviste », ni « protectionniste », ni intensive, ni extensive, nous disposons d’éléments pour construire une agriculture résolument « optimiste », qui puisse fournir des produits de qualité.

Partout en France, les vignerons sont présents en formation et dans les journées terrain, pour parfaire ces techniques. Des groupes se créent et coopèrent autour de ces pratiques pleines de bon sens pour une viticulture qui fait avec la nature et non plus en lutte.
Cette viticulture, pertinente et performante, voit rapidement le retour des insectes, abeilles, chauves-souris, vers de terre… Elle est une assurance qualité, risques sanitaires et climatique et un gage de durabilité et de productivité.

Après un tour de France de ces pratiques avec Ver de Terre Production et les Vignerons Indépendants, nous nous arrêterons à Marciac cet été, le 3 août, pour nous retrouver pour amplifier ce mouvement de fond et toutes ces coopérations résolument tournées vers la fertilité.

Au programme :
–      Notion et expression de terroir
–      Amélioration des pratiques culturales
–      Sensibilité aux pathogènes
–      Approche de territoire eau, sol, climat, biodiversité
–      Les plantes compagnes, intruses ou vitales ?
–      Coût à produire et efficience des intrants
–      Impact économique de la prise en compte des besoins fondamentaux des plantes en lien avec les modes culturaux
–      Bilans humique et carbone
–      Production, productivité et fertilité in situ

Programme :

Matin

Alain Canet & Konrad Schreiber    –   Introduction : « Vigne et agroécologie : question de survie ? »

Noël Lassus    –    Faire du vin en 2100

Konrad Schreiber    –   Le sol couvert devient fertile : comment, à quel rythme, à quoi ça sert…

Hervé Covès    –   Quand la vigne entre en symbiose

Marc-André Selosse    –   Des champignons dans la vigne et dans le vin

Olivier Husson    –   Que pourrait nous apporter une approche « redox » pour la vigne?

Marceau Bourdarias    –   La taille : des réserves à la résilience

PAUSE DÉJEUNER

Après-midi

François Dargelos    –   Les couverts : règles de base pour ne pas se planter

Jean-François Agut    –   Les couverts : amortisseurs, producteurs et régulateurs

Antoine Loppion    –    Indicateurs de résultat : mesurer pour progresser

Maxime Formichi    –    Les sulfites, leurs effets sur la santé. Règles de bon sens en vinification

Jean-Baptiste Cordonnier    –    Les vignerons du vivant en Médoc

Alain Canet    –    La vigne est une liane qui a co-évolué avec l’arbre

Laurent Brault    –    Conclusion : faire de l’agronomie en viticulture

Les intervenants

– Noël Lassus, viticuleur

– François Dargelos, viticulteur

– Jean-François Agut, viticulteur

– Marc-André Selosse, professeur et chercheur en biologie, spécialistes des symbioses mycorhiziennes

– Olivier Husson, ingénieur agronome, professeur et chercheur, recherches sur les potentiels d’oxydo-réduction et pH en systèmes cultivés

– Marceau Bourdarias, arboriste et formateur en connaissance du vivant, technique de taille d’arbres fruitiers et vigne

– Konrad Schreiber, ingénieur des techniques agricoles, formateur en agroécologie

– Alain Canet, agronome et agroforestier

– Antoine Loppion, chargé de projet La Vache Heureuse

– Hervé Covès, ingénieur agronome, spécialiste des fonctions fongiques

– Laurent Brault, Vigneron Indépendant

Et bien d’autres !

Inscription :

Propulsé par HelloAsso

Une journée proposée par…

Paysages In Marciac est un événement organisé par Arbre et Paysage 32